Périphériques Android pris en charge pour le développement d'applications

De RAD Studio
Aller à : navigation, rechercher

Remonter à Développement d'applications mobiles Android


Exigences logicielles Android

RAD Studio prend en charge le développement sur les périphériques ARMv7 qui exécutent les versions suivantes du système d'exploitation Android :

Nom de système d'exploitation Android Versions du système d'exploitation Android

Pie

Android 9.0

Oreo

Android 8.0

Nougat

Android 7.0

Marshmallow

Android 6.0

Lollipop

Android 5.0, 5.1

Remarque: RAD Studio ne prend pas en charge les versions Android suivantes :
  • KitKat (Android 4.4)
  • Jelly Bean (Android 4.1.x, 4.2.x, 4.3.x)
  • Ice Cream Sandwich (Android 4.0.3 et 4.0.4)
  • Honeycomb (Android 3.x)
  • Gingerbread (Android 2.3.3 – 2.3.7)
  • Les périphériques Tegra 2 (le support de NEON est requis)

Exigences matérielles Android

La plupart des matériels Android sont pris en charge. Les exigences spécifiques sont les suivantes :

RAD Studio cible l'architecture de CPU la plus courante pour des performances optimales sur le plus grand nombre de périphériques possible.

Informations détaillées : Les CPU basés sur des instructions ARM sont créés par un grand nombre de fabricants en fonction de différents ensembles de spécifications. ARM est la technologie dominante pour les matériels mobiles. Le jeu d'instructions (ou coeur) ARMv7 spécifie la micro-architecture utilisée par le CPU. La famille de CPU implémentant des instructions ARMv7 est appelée Cortex-A. La plupart de ces CPU incluent également la technologie NEON. Certains périphériques Android utilisent à la place l'architecture Intel ATOM, qui est incompatible avec FireMonkey. Les applications RAD Studio requièrent cette architecture de CPU spécifique car les apps RAD Studio recompilent le code machine pour des performances optimales. En cela elles diffèrent des autres apps Android qui sont développées avec Java et recompilent en bytecode Dalvik, puis s'exécutent sur la machine virtuelle Dalvik. La plupart des périphériques Android ont un GPU (Graphics Processing Unit). Il arrive souvent que le GPU soit combiné au CPU dans une configuration SoC (système sur puce). Toutes ces configurations sont normalement prises en charge.

Périphériques Android basés sur Intel

Android KitKat et les versions supérieures s'exécutant sur les périphériques Android avec des CPU Intel incluent une bibliothèque d'émulation appelée libhoudini. La bibliothèque de traduction est invoquée automatiquement par le système d'exploitation, et permet au CPU Intel d'interpréter et d'exécuter des binaires compilés pour les CPU ARM.

Les applications FireMonkey sont généralement compatibles avec la bibliothèque libhoudini. Aucun travail supplémentaire n'est nécessaire pour ajouter la prise en charge pour l'émulation.

Test pour savoir si votre périphérique Android est pris en charge

L'utilitaire SysCheck fournit un moyen rapide et facile de tester la compatibilité de votre système. Si vous n'êtes pas certain que votre périphérique a les fonctionnalités requises, vous pouvez obtenir SysCheck dans la boutique Google Play et l'exécuter sur votre périphérique : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ss.syscheck&hl=en L'app SysCheck est gratuite, sans publicité et ne requiert pas de privilèges spéciaux pour son exécution.

Vous devriez voir un écran similaire à celui-ci :

Syscheck.png

SysCheck vous informe précisément des fonctionnalités de CPU prises en charge par votre périphérique. Spécifiquement, SysCheck liste toutes les fonctionnalités de CPU possibles, fournit les définitions de ces fonctionnalités, et indique si votre périphérique particulier prend en charge chacune d'elles.

Si vous voyez :

  • que le CPU ARM est un ARMv7,
  • que la version de l'OS est celle listée ci-dessus (ou plus récente),
  • que NEON est indiqué comme étant pris en charge (yes),

Alors le périphérique devrait fonctionner.

Pourquoi utiliser SysCheck ? Certaines applications peuvent uniquement être exécutées avec certains chipsets, tandis que d'autres requièrent la prise en charge de NEON pour s'exécuter correctement. Vous pouvez désormais tester votre périphérique de manière à disposer des informations dont vous avez besoin pour prendre d'autres décisions d'achat d'apps.

Par ailleurs, si vous êtes un développeur écrivant des apps Android dépendant de NEON, vous voudrez peut-être orienter vos utilisateurs vers cette app pour qu'ils puissent découvrir si leur périphérique particulier prend en charge NEON avant d'acheter votre app. Vous pourrez ainsi contribuer à réduire la confusion de l'utilisateur et les demandes de retour.


Voir aussi